Microblogging, vers un apprentissage à une nouvelle communication

Dans cet article du Journal du Net « Life story, microblogging : le contenu c’est nous », Denis Failly décrit assez bien le principe du microblogging. Pour reprendre ses propos : « il s’agit de communiquer sur soi (son actualité, son état, son humeur, son statut d’activité et de disponibilité personnelle) dans l’immédiateté, en « live » ici et maintenant. » Des outils comme Twitter ou Pownce proposent ainsi d’écrire ce que l’on fait, où on est… directement de son téléphone portable sur son blog ou microblog en l’occurrence. Denis Failly parle alors de « la pervasivité* du « always connected ».

Ma première réaction a été de dire : ça ne durera pas longtemps. Qui souhaite savoir ce que l’autre fait minute par minute ? Qui lira des micro postes intitulés  » je suis dans le train, je mange, je dors… » ? Où est l’information qui donne envie de revenir ? Le microblogging ne pourra donc s’épanouir que lorsque les internautes modifieront leurs sujets de conversation et les agrémenteront d’une certaine valeur ajoutée, d’une véritable information !

Cependant, en rédigeant ce poste, je me rend compte que ça n’est pas si évident ! Qui n’a jamais lu les petits messages perso de ses contacts MSN ? Qui n’a jamais téléphoné à son ami simplement pour échanger des mondanités ? Qui n’a jamais consulté Facebook pour savoir ce que les autres ont fait ? Dans ce contexte, la pervasivité du « always connected » ne semble pas être une utopie mais déjà une réalité.

Je conclurai simplement en disant que si ces 2 modes de communication doivent cohabiter, je souhaite que l’un ne supplante pas l’autre et que chaque individu puisse encore trouver sur le Net de l’Information nouvelle et de qualité pour la communauté.

* L’informatique pervasive fait référence à la tendance à l’informatisation, la connexion en réseau, la miniaturisation des dispositifs électroniques et leur intégration dans tout objet du quotidien, favorisant ainsi l’accès aux informations partout et à tout moment. (source : Technique de l’ingénieur)

Publicités

2 Réponses so far »

  1. 1

    funpv said,

    J’ai pratiqué Twitter , c’est en effet comme envoyer un SMS à des amis ou des proches , très sympa lorsqu’on est en manque d’affection, quand on est loin ou quand on s’emmerde en réunion.
    C’est donc parfaitement inutile , comme toute action faite par tout un chacun devant tous les médias; télé, chat, etc…
    Bon je vous laisse je vais twitter un peu !
    Au fait bravo pour le vocabulaire, il faut que je fasse attention, moi, la pervasivité est en train d’envahir mon espace vital.

  2. 2

    NicoTata said,

    Le micro-blogging est un phénomène totalement nouveau et trouve sa juste place entre le mail et le blog.
    Adepte aussi de Twitter depuis son lancement, je reste convaincu que des applications similaires ont un bel avenir devant elles.

    A ce propos, il est indispensable de parler de Seesmic qui pousse le « vice » encore un peu plus loin en poussant le micro-blogging par l’upload de courtes vidéos. (Seesmic est la dernière start up de Loic Le Meur qu’il a fondée à San Francisco depuis 3 mois).

    Bon…nous n’en sommes pas encore là en France et Twitter se propage tout doucement face à ses principaux concurrents (MesTextos, Jaiku…).
    Pour celles et ceux qui n’ont pas tout compris à Twitter, j’ai trouvé une sympathique vidéo de Common Craft :


Comment RSS · TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :